Sistoeurs

Accueil du site

Sistoeurs

  • Rien demandé

    6 juillet, par Marlène T.
    Gare de Lyon
    Un jeune homme
    Noir
    S’approche de moi
    Et me demande
    (comme souvent
    Quand je m’en viens
    Dans la grande ville
    J’imaginais une histoire
    D’argent mais)
    Il me demande
    Un peu de temps
    Et j’en possède
    Plus que d’argent
    Alors évidemment
    J’accepte
    Il m’offre un mouchoir
    En papier
    Parce que j’ai la goutte au nez
    Et il me redemande
    Si je veux bien
    Passer quelques minutes
    Avec lui
    (oui, bien sûr)
    Il dit (...)

  • Baltringues de la joie (Deuxième partie)

    Un texte écrit par Philippe Azar, extrait de son roman "Les mélodies de la chasse d’eau"

    5 juillet, par Le Collectif Sistoeurs
    En bas des marches, le magicien et le chansonnier attendaient en fumant des cigarettes, le cul posé sur des caisses Carlsberg. Je sentais que l’ambiance était électrique. Je sentais, aussi, que Loulou en tenait une vraiment bonne.
    Daddy, c’était le chansonnier. C’est lui qui s’est mis à parler le premier.
    —Tu nous fous dans la merde, Loulou.
    —Hein ? Répliqua Loulou
    —T’es devenu sourd ? Rétorqua Titi.
    Titi, c’était le magicien. (...)

  • Virtuose de l’ecchymose

    2 juillet, par Marlène T.
    Un jour, j’ai pas dormi de la nuit
    La veille en mode exponentiel
    Hexadécimer le mal à la racine
    L’odeur de clope des souvenirs mal éteints
    Déplier le monde comme une lettre anonyme
    Je suis sans doute plus coupable que capable
    Il faut distraire les sentiments
    Diminuer la réalité augmentée
    Ecarteler l’éphémère
    Ne pas céder à l’absurdistance de sécurité
    Un jour, j’ai pas dormi de la nuit
    La pliure de l’instant aussi rigide qu’un mur
    La fuite (...)

  • Leah Rosier en interview

    2 juillet, par Séverine Capeille
    Nous vous avions présenté l’album de Leah Rosier and Rise & Shine, "Only Irie Vibes", dans un ARTICLE PUBLIE EN FÉVRIER DERNIER.
    A quelques semaines de sa nouvelles tournée (France, Espagne...), Leah Rosier a pris le temps de répondre à nos questions. Une interview en toute simplicité et sincérité. Une Sistoeur comme on les aime.
    ***
    Séverine Capeille : Leah Rosier est ton vrai nom. Pourquoi ne pas avoir choisi un nom de scène différent comme le font beaucoup d’artistes ?
    Leah (...)

  • A l’ombre des grands chênes

    Un texte écrit par Philippe Azar

    29 juin, par Le Collectif Sistoeurs
    Cela faisait bien deux semaines que je n’avais rien écrit de potable. Je me mettais devant la feuille et j’attendais que ça sorte. Des fois, les phrases coulaient toutes seules. Je ne sais pas d’où elles venaient, je n’ai jamais cherché à savoir. Je commençais gentiment à prendre mon rythme de croisière pour torcher ma petite nouvelle merdique pleine d’humanité et de trognes de monstres. J’avais au moins 5 ou 6 nouvelles qui se baladaient quelque part (...)

  • Les plaques d’égout

    22 juin, par Marlène T.
    Il m’arrive de me demander
    Parfois
    Si les gens
    (Parce qu’il y a des mères au foyer
    Des retraités
    Des chômeurs
    Des comme moi
    Précaires
    Pas grand choses
    Des qui n’ont rien de mieux à foutre)
    Il m’arrive de me demander si certains
    Dans un moment d’ennui subit
    Regardent à la fenêtre
    M’observent aller
    Chercher le courrier
    Se demandent la raison de
    Mes pas incertains
    Irréguliers bancales
    Ma manière d’éviter
    Les jointures entre les (...)



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.