Sistoeurs

Accueil du site > Ici et Ailleurs > Tourisme en Thaïlande

Tourisme en Thaïlande

jeudi 6 janvier 2005

"Deux touristes sur la plage de Patong, dans le sud de la Thaïlande, le 2 janvier." : photo vue sur le Point du 6 janvier.

Quoi de meilleur qu’une bonne "Kro" devant une mer noire de sang et de corps déchiquetés ? Comme on dit : "Business is business", c’est la faille de l’humain. Pourquoi ne pas en profiter : les tarifs des vols et des séjours sont soldés, les prix des chambres ont dégringolé et les thaï se prostituent à tous les coins de rue… Les occidentaux sans scrupules sont les premiers à en profiter ! Le monde par en couille…à désespérer !

Hélène Bourchenin

Répondre à cette brève

2 Messages de forum

  • > Tourisme en Thaïlande

    6 janvier 2005 11:16

    ...Le pire c’est que les officiels thailandais (entendu sur France inter le 3 janvier) ont insistés sur le fait que la meilleur des chose qui puisse aider leur pays et de revenir le plus vite possible en vacances...Le tourisme est leur seul ressource...Quelle ironie !

    voxxpopuli

    Voir en ligne : http://www.myassa.net

    Répondre à ce message

  • > Tourisme en Thaïlande

    27 janvier 2005 15:44, par roland

    Cette photo est peut être plus ambigüe.

    On est frappé par l’impression de misère et de vacuité qui se dégage de ces deux hommes, deux occidentaux types, dont la vie sans relief est colorée par la bonne chère, la bière et les vacances à se chauffer au soleil dans des décors de carte postale. Absence d’énergie vitale - absence de sens.

    Leur attitude décalée - comme affalés dans leur salon à regarder distraitement les malheurs du monde sur le petit écran, montre assez l’incapacité navrante à appréhender le drame qui s’est joué ici - irruption inattendue et saugrenue du journal télévisé dans une plaquette nouvelles frontières.

    De leur côté, les thaïlandais souffrent, reconstruisent, luttent... L’avenir leur appartient. La Thaïlande prend son destin en main, elle a remboursé avec de l’avance ses dettes au FMI et commence à monter ses propres programmes d’aide aux pays moins développés.

    Les touristes, eux, reviendront, dès que les hotels avec piscines et les restaurants de plages auront été reconstruits - acheter un peu d’illusion de paradis perdu...

    Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.