Sistoeurs

Accueil du site > Le coin des Brothoeurs > Ô vous, frères humains

Ô vous, frères humains

dimanche 9 novembre 2008

"Que cette épouvantable aventure des humains qui arrivent, rient, bougent, puis soudain ne bougent plus, que cette catastrophe qui les attend ne les rende pas tendres et pitoyables les uns pour les autres, cela est incroyable. (...) Voyez-les, ces singes rusés, voyez-les depuis des siècles avec successivement leurs flèches, leurs haches, leurs francisques, leurs lances, leurs piques, leurs hallebardes, leurs arbalètes, leurs javelots, leurs framées, leurs masses d’armes, leurs marteaux d’armes, leurs nobles épées, les petits salauds, leurs arquebuses, leurs mousquets, leurs fusils, leurs baïonnettes troueuses de ventres, leurs canons, leurs mitrailleuses, chéries de leur odieuse progéniture inutilement gavée de vitamines, leurs torpilles, leurs bombes à billes, leurs bombes au napalm, leurs gaz innervants, leurs chères bombes thermonucléaires, leurs vénérées bombes super-sales au cobalt, leurs sous-marins nucléaires lanceurs d’engins à tête multiple, leurs fusées intercontinentales à charges mégatonniques, leurs missiles sol-sol et sol-air et mer-sol et bientôt lune-terre et, délice et fierté, leurs missiles anti-missiles à tête chercheuse. Telle est leur voie, telle leur folie.

De cette immense folie des singes savants, de cette incroyable folie je n’en reviens pas et n’en finis pas de ne pas en revenir. "

Albert Cohen, Ô vous, frères humains, Gallimard, 1972, p.26

Répondre à cette brève

7 Messages de forum

  • à quand le dégel ?

    10 novembre 2008 22:00, par karolina

    et moi j’en reviens pas que ce texte écrit il y a bientôt 30 ans soit plus que jamais d’actualité... quand est-ce que les (non)humains se rendront compte que les seuls progrès qu’ils font c’est d’aller de plus en plus vite dans le mur ?...

    mais je veux croire que l’humanité est comme un iceberg : la partie visible, médiatisée et aux commandes de notre monde pour l’instant est en réalité toute petite comparée à la masse d’humains qui n’ont pas mis leur conscience sur pause et qui agissent à leur niveau, au quotidien - le plus souvent dans l’ombre.

    les sistoeurs font partie de ces derniers ; félicitations et merci pour votre blog !...

    Répondre à ce message

    • à quand le dégel ? 12 novembre 2008 09:48

      Karolina, ça fait vachement plaisir de savoir qu’il y a non seulement des gens qui nous soutiennent ET qui en plus pensent comme nous que L’Humanité reprendra ses droits, même à petite échelle ... Merci

      Laetitia. T

      Répondre à ce message

  • Ô vous, frères humains

    13 novembre 2008 18:01, par Séverine Capeille
    Révolution ? Dawa ? Mais avec quoi ? flèches ? haches ? francisques ? lances, piques, hallebardes, arbalètes, javelots, nobles épées ? arquebuses ? mousquets ? fusils ? bombes à billes, au napalm, ou thermonucléaires ? Avec quoi ? Ne nous égarons pas. L’humanité reprendra ses droits, oui, parce qu’il y a une "masse d’humains qui n’ont pas mis leur conscience sur pause", c’est vrai Karolina. La route sera longue, le chemin épineux, et dans l’ombre... Mais il faut espérer qu’un jour, peut-être, les Hommes oseront se regarder et se trouver "tendres et pitoyables les uns pour les autres".

    Répondre à ce message

    • Ô vous, frères humains 13 novembre 2008 22:22, par kriss
      Ouais en attendant c’est tjs les mêmes qui triment, suis pas pour que le sang coule, mais qd je parle de revolution j entends par là, donner à chacun ce qui lui revient de droit, et partager les richesses equitablement et je ne pense pas que sans se bouger et juste en reflêchissant on puisse espèrer une prise de conscience de nos dirigeants et autres actionnaires qui detiennent le pouvoir et le fric et sont pa prêt a le lâcher... normal la cupidité ! alors revolution et dawa avec nos plumes et notre voix pour rassembler et faire prendre conscience que la solution est dans la solidarité, le partage, l unité... mais va bien falloir aller les chercher ces richesses....... les exiger... les revendiquer.. pour que nos enfants ne nous traitent pas de moutons !

      Répondre à ce message

      • solidarité oui, responsabilité aussi 16 novembre 2008 19:05, par karolina

        la solution est aussi dans la responsabilité individuelle : on a toutes et tous en nous le pouvoir de changer le monde... ne serait-ce qu’en retournant contre les actionnaires & Co leur propre arme : l’argent.

        nous sommes des consommateurs et nous pouvons choisir d’ouvrir notre porte-monnaie de manière conforme au monde que nous souhaitons voir émerger : acheter sa nourriture dans les rayons et magasins bio, acheter des vêtements qui n’ont pas été made in china by exploited people, etc... en faisant attention aux pièges (ex. vu au casino près de chez moi : des pommes bio... qui viennent du Chili ! c’est vrai que le kérosène est si peu polluant...).

        bien sûr c’est pas simple parce qu’il faut changer ses habitudes et qu’au début ça peut paraître plus cher (mais disons-nous que si ce haut super mignon d’une enseigne en 2 lettres coûte si peu cher c’est que nous faisons probablement des économies sur le dos d’une fillette qui bosse 16h/jour, 7j/7). Petit à petit, on apprend à "mieux consommer" pour paraphraser un géant de la distribution que la mauvaise foi n’étouffe pas.

        les actionnaires et autres multinationales vont là où il y a un marché et des bénéfices à se faire et si personne n’achetait des fruits plein de pesticides, ils n’en vendraient plus...

        2 dernières choses :
        - si vous voulez vous motiver pour acheter bio, allez voir le film "Nos enfants nous accuseront"
        - il ne s’agit pas de se mettre la pression pour être des eco-citoyens parfaits, faisons du mieux que nous pouvons chaque jour, ce sera déjà pas mal. en plus il y a des chances pour que ce "mieux" grandisse de jour en jour...

        c’était un peu long...merci de m’avoir lu jusqu’au bout ;-)

        Voir en ligne : http://www.nosenfantsnousaccuseront...

        Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.