Sistoeurs

Accueil du site > Livres > Jean Genet : Le flirt hypnotique de l’abîme. > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Jean Genet : Le flirt hypnotique de l’abîme.

    17 avril 2005, par Franca Maï
    « C’est facile d’être bonne, et souriante, et douce. Quand on est belle et riche ! Mais être bonne quand on est une bonne ! » (Les Bonnes. Jean Genet. Folio N°1060)
    Le Poète du crime, Jean Genet, flirte avec l’abîme comme d’autres aspirent le souffle de la vie.
    Il ouvre ses rétines au monde, un 19 décembre à Paris, en 1910.
    Abandonné par sa mère, Gabrielle Genet, dès sa naissance et sculpté de père inconnu, il est très vite placé dans une famille nourricière du Morvan mandatée par (...)

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.