Sistoeurs

Accueil du site > Poésie > ELLES

ELLES

dimanche 8 mars 2009, par Lydia Maleville


Elles, mon pluriel
Avancent, font la route plus belle.
Amies, frangines, sistoeurs, les mains détachées,
libre nuée, déclinée en multiple,
rassemblement aujourd’hui mosaïque.

ELLES

Grandeurs abaissées, avilies, opprimées,
ont vécu liées, longtemps émiettées,
explosées,
dans la violence des silences,
encore, souvent prostrées devant les mots durs et courts,
les rêves emprisonnés dans le foulard, linceul du souffle des pensées.

ELLES

Douce force irrésistible qui patiemment,
des cachots à user l’infâme dureté,
Elles ont rappelé leurs âmes oubliées,
pour triompher de la noirceur de la glaciale nuitée.
Sourdes aux prônes,

ELLES

Sans jamais tuer, sans détruire, sans violence,
sans se dénaturer d’elles,
assurées, en foule amie dans la lumière, elles avancent,
les pieds bandés ont pris aisance,
puissants et solides, ils portent aujourd’hui le pas sans crainte,
des amantes, des épouses, des égéries.

ELLES

Compagnes de la vie, elles s’allient sans affliction,
leurs regards vers leurs compagnons,
Elles donnent leurs sourires,
Elles leur prennent la main.
Regarde, souris, aime, dors,
Le sang n’est plus celui de la guerre, de la mort,
Le sang que je porte est celui de la vie.

ELLES

Elles ont osé, mettre de la force dans leur tendresse,
Alors, ils ont mis de la tendresse dans leur force.
Unis devant l’immensité, la peur les fuit soudain.
Unis, tirent, tirent ensemble le chariot de la vie.
Hier est mort, nous construisons demain.

Répondre à cet article

4 Messages de forum

  • ELLES

    8 mars 2009 17:38, par kriss
    bienvenue sur Sistoeurs !! je suis bien heureuse de te compter parmi nous !!! bisou

    Répondre à ce message

    • ELLES 15 mars 2009 17:44, par Lydia
      Kriss Merci, la belle, de ton accueil de bienvenue, les sorcières sont devenues frangines. Poutous

      Répondre à ce message

  • ELLES

    8 mars 2009 19:22
    « La femme a été créée d’une côte de l’homme, pas avec la tête pour être au dessus de lui, ni avec les pieds pour être piétinée, mais avec ses côtes pour être son égale, sous son bras pour être protégée, et près de son cœur pour être aimée ». Ravie de te compter parmi nous.
    Laet

    Répondre à ce message

    • ELLES 12 mars 2009 20:45, par Lydia
      Bonsoir Laet, Je te remercie de ton accueil. Je suis heureuse de vous rejoindre. La lecture de la Bible varie selon celui qui jadis a écrit, et peu de traductions comportent cette image de la création de la femme avec une côte de l’homme C’est un ajout apocryphe, assez tardif aprés la mort de Jésus, et qui servait surtout la doctrine anti- femme, initiée en grande partie par Paul de Tarse,( dont ils feront St Paul ), et que nous retrouvons aujourd’hui encore dans nos rapports avec ceux qui doivent être nos co-latéraux. La femme est faite (corps et âme) pour reproduire l’espèce, l’homme est fait (corps et âme) pour protéger l’espèce. Lydia

      Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.