Sistoeurs

Accueil du site > Humeurs > Née… Vrosée !

Née… Vrosée !

Un texte d’Alexia Luciani

jeudi 19 avril 2007, par Le Collectif Sistoeurs

Au-delà du simple stéréotype, les faits se révèlent être véridiques. Les femmes pensent trop, et réfléchissent trop. Sur ce coup-là, les hommes n’ont pas tort. Les femmes sont cependant excusées et excusables : si elles atteignent un si haut niveau de remise en question et permettent à de nombreux psy, d’ajouter la fonction jacuzzi à leur piscine intérieure, c’est qu’elles sont exposées à des contradictions, et cela depuis leur enfance…

Martine va à l’école

Le jour de la rentrée scolaire, sa maman lui conseille d’être gentille et de parler à ses nouveaux camarades. Docile, Martine entame une discussion en classe avec sa voisine, mais la maîtresse, elle, n’apprécie pas le bavardage. Martine qui voulait simplement être gentille et sociable, sera punie.
Pendant la récréation, Martine, joviale, joue au football avec les garçons de sa classe. Sa jupe se soulève et les garçons se moquent d’elle. Une surveillante la consolera, en lui expliquant que les filles ne doivent pas montrer leur petite culotte. Martine vient de faire sa première expérience relationnelle homme / femme : on joue sur un autre terrain, lorsque l’on porte une jupe.

Martine va à sa première boum

Un jour elle l’a reçoit : sa première invitation. Martine passe la semaine à réfléchir à des questions existentielles du genre : « comment elle va s’habiller, se maquiller, se coiffer… ». Le jour J, elle reste, pour la première fois, une heure enfermée dans la salle de bain. Elle envisage toutes les possibilités : chignon, queue de cheval… Gloss…Rimmel… Ne sachant plus quoi faire, elle se tourne alors vers sa mère qui lui conseille « d’être naturelle ». Martine découvre son premier secret de beauté « Etre naturelle », cela signifie passer l’après midi dans sa salle de bain pour s’épiler, faire des gommages corps/visage, et réussir le magnifique tour de magie selon lequel elle peut être maquillée et coiffée sans en avoir l’air ! Martine a envie de pleurer, elle n’y arrivera jamais. La jeune fille fait ses premiers pas dans sa névrose…
Pour sa première boum, Martine veut avoir un comportement exemplaire, elle n’embrassera pas avec la langue ce soir. Entre deux fraises Tagada et un verre d’Oasis, elle se retrouve seule au buffet pendant que toutes ses amies sont agenouillées autour d’une bouteille. Elle se sent rejetée, et décide de rejoindre alors le cercle. Le goulot tombe sur elle. Elle découvre dans son intimité ce qu’est un premier baiser, mais quand elle ouvre à nouveau les yeux, elle se rend compte qu’elle vient de partager son intimité avec une quinzaine d’adolescents. Martine vient de comprendre ce qu’est l’effet de groupe.

Martine et sa première fois

La première fois qu’elle l’a vu, elle savait qu’il allait se passer quelque chose. Sa mère lui a toujours dit que la première fois qu’elle LE ferait, il faudrait qu’elle soit suffisamment amoureuse. Maintenant, Martine en a très envie. Sans savoir si elle est « suffisamment amoureuse », ou même seulement « amoureuse », elle décide de se lancer. Sa première fois n’est pas comme elle l’avait espéré : elle passe une partie du temps à s’interroger sur ses sentiments en regardant le plafond. Rhabillée, elle se sent assaillie par le doute. Elle téléphone illico à sa meilleure amie en fumant une clope, pour se rassurer. Les filles raccrocheront, sans rien conclure. Martine découvre qu’il n’y a pas de conclusion dans les questions relationnelles, pourtant elle passera le reste de sa vie à en chercher. CQFD.

Martine fait confiance aux magazines féminins

Sa mère lui avait dit qu’il fallait qu’elle soit « suffisamment amoureuse » pour sa première fois. Maintenant elle le sait : elle ne l’était pas. Mais ce qu’elle ne sait pas c’est pour les autres fois… Faut-il être suffisamment amoureuse pour les autres fois ? Martine multiplie les expériences autosuffisantes. La première fois où elle est « suffisamment attirée », « suffisamment éméchée », « suffisamment en manque »… Jusqu’au jour où elle se trouve « suffisamment vieille », l’horloge biologique se met en route un peu comme une bombe à retardement. Elle sait, d’ores et déjà, que le prince charmant n’existe pas. Elle n’espère pas trouver un poète qui la couvrira de baiser, juste un homme qui ne part pas en courant quand elle dit le mot « enfant ».

Pour l’attirer dans ses filets, Martine cherche une solution dans les magazines féminins, sa nouvelle Bible. Très vite elle perd pied. Alors que la couverture du magazine dicte « d’être 100 % naturelle », les articles à l’intérieur conseille de jouer la carte mystère. Martine n’est pas mystérieuse de nature… Martine tranche la pomme en deux, elle s’inscrit sur un site de rencontre, remplit son « profil » avec naturel et choisit un pseudonyme mystérieux.

Martine se marie et a des enfants

Martine découvre que les journées ne font que 24 heures. Cela est bien peu, pour entretenir une maison, élever des enfants, avoir un emploi, être une femme exemplaire et une maîtresse hors paire. Elle en oublie de dormir. Pis toutes manières, elle n’y arrive pas. Tous les soirs elle se couche en se posant des questions : est-elle une bonne mère ? une bonne épouse ? Devrait-elle arrêter de travailler ? Elle regrette infiniment le temps où, avant de se coucher, l’inévitable « Qu’est ce que je vais mettre demain ? » était la seule énigme à élucider.

Un jour, sa fille sortira de la salle de bain en pleurant, avec une coiffure peu ordinaire, des habits mal coupés… Pour la consoler et la rassurer, Martine lui conseillera, alors, d’être « naturelle ». Elle aura alors le sentiment d’être une bonne mère, regardera son mari et dira que leur fille a bien grandi.

Martine veut donner un nouveau souffle à son couple. Elle décide de laisser ses enfants à sa mère et de partir avec son mari quelques jours pour se reposer. A son départ, elle se dispute avec celle qui lui donna la vie, hurlant qu’elle ne lui a pas demandé de conseils. Pourtant pendant tout le trajet, elle ne pourra pas s’empêcher de penser que « peut-être elle a raison… »

Martine est fatiguée

L’âge de la retraite a sonné pour Martine. Elle s’ennuie un peu, est physiquement fatiguée, alors elle s’assoit et elle pense. Elle se dit qu’il y a des choses qu’elle aurait pu mieux faire, d’autres qu’elle aurait pu éviter. Elle se pose beaucoup de questions : Combien de temps lui reste-t-il à vivre ? Est-ce qu’elle aura d’autres petits enfants ? Qu’est devenue sa meilleure amie du lycée ? Est-ce que le garçon qu’elle a embrassé, un soir dans une boum, se souvient d’elle ?

Mais ce week-end est un peu spécial pour Martine. Elle n’aura pas vraiment le temps de réfléchir, car ce week-end elle recevra… la visite inopinée de sa fille, lui laissant ses enfants. Sa fille est mariée à un coureur de jupons, Martine l’a senti tout de suite, sa fille lui a juste expliqué qu’elle devait sauver son mariage. Martine n’y croit pas. Sa fille hurle, et part en boudant…. Mais Martine sait que sa fille y réfléchira, pendant tout le trajet elle pensera… TROP ?

Répondre à cet article

10 Messages de forum

  • > Née… Vrosée !

    21 avril 2007 19:09, par pupuce
    article tout à fait réaliste écrit avec une belle ingéniosité. j’adore et j’adhère ! bravo !

    Voir en ligne : http://www.sistoeurs.net/ss/article...

    Répondre à ce message

  • > Née… Vrosée !

    21 avril 2007 20:53
    Je trouve que cette article est très original. Qu’il est intéressant, accrocheur et facil à lire. C’est un excellent article !!!!

    Répondre à ce message

  • > Née… Vrosée !

    21 avril 2007 22:36, par JCABORDO

    Au delà du fait que de nombreuses femmes et combien d’hommes ( ?) permettent à de nombreux psy d’ajouter un jacuzzi à leur piscine intérieure....

    Alexia Luciani va surement permettre à la firme BIC, ou autre CANON et EPSON de voir leur chiffre d’affaire exploser, tant sa plume ne va plus s’arreter de dévider sur ce divan virtuel ce mal qui vous (nous ) ronge et de répondre à la question existencielle : Qui suis-je ? et La voisine est-elle comme moi ? ...

    Question dont je ne doute pas un instant qu’Alexia aura SA réponse.... permettons lui de la donner... ENCORE !! merci.

    Répondre à ce message

  • > Née… Vrosée !

    22 avril 2007 13:14, par julie
    tres bon article !!! l’auteur a vraiment du talent, mélange d’humour et de réalisme... rien a dire c’est top !!

    Répondre à ce message

  • > Née… Vrosée !

    22 avril 2007 17:10
    Moi c croche pour les intimes......j’ai bein apprecié ce petit articel trés sympa et bien ecrit...vraiment bravo !!!!! Et puis comme je m’y suis beaucoup reconnu......bonne chance pour la suite !!!!

    Répondre à ce message

  • > Née… Vrosée !

    23 avril 2007 18:58
    salut, cet arcticle est super sincérement je suis entièrement d’accord avec ce qui est dit et pourtant je suis une femme !! on passe notre vie a se croquer le cerveau !! a part ca j’aime bcp son style est ce qu’il y a d’autres arctiles de cette mme luciani ??? bises mauricette de lyon

    Répondre à ce message

  • > Née… Vrosée !

    23 avril 2007 20:33, par pistache
    Merci pour cet article ! enfin quelqu’un qui comprend les femmes et leurs diktats !!! belle réflexion sur la vie !!!

    Répondre à ce message

  • > Née… Vrosée !

    23 avril 2007 22:37, par marina
    article trés intérressant... soulevant des questions qui ne demandent qu’à être méditées... mélange d’humour et de réalisme qui donne à cette article une facilité et une envie de le lire. Alors à quand la suite du prochaine épisode de Martine ?!!!

    Répondre à ce message

  • > Née… Vrosée !

    24 avril 2007 21:59, par Annie
    On reconnais là tout le tact feminin de ce siecle, réaliste, humoristique et dans l’auto-dérision typiquement feminin. Malgre tout nous sommes forcés d’avouer que nous nous reconnaissons bien dans ce portrait de la femme des temps modernes où les thèmes abordés sont plus que courant dans la vie d’une femme, de la "plus tendre enfance" aux premiers émois, de la position de la mere et de l’épouse,et le cercle infernal engendré ! Superbe démonstartion de la femme née.....vrosée !

    Voir en ligne : Née....vrosée

    Répondre à ce message

  • > Née… Vrosée !

    10 mai 2007 20:40, par Violette

    Heu ce qui me sidère vraiment c’est de lire que c’est un bel article ! Beau dans quoi ? Dans la forme ? Moi je le trouve triste à pleurer parce qu’il est l’expression de la vie quotidienne de 99.99% des femmes et ça c’est vraiment pas gai !!!

    Non, je ne trouve pas que cela soit un bel article !

    Il me donne envie de hurler !

    Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.