Sistoeurs

Accueil du site > Poésie > Chanter l’eau en vain

Chanter l’eau en vain

samedi 14 avril 2018, par Marlène T.


Y a pas que dans l’eau qu’on peut se noyer
Ça va bien cinq minutes de tout classer dans
Les pertes et profits
Aller, vas-y
Eprouve que tu existes
Viens
On s’emmêle les pinceaux
On se mélange les couleurs
On s’étale en silence
Sur la toile des jours
Il n’y a pas que dans les musées
Qu’il ne se passe rien de bruyant
Regarde
Dans les hypermarchés
Au milieu de la chaussée
Les chiens rouillés
Le contrejour rose
Les laveries automatiques d’argent sale
Le cimetière des éléments
Allez
Osons
Dessiner une
Moustache sur le paysage
Rire
Au nez et la barbe
De l’amour qui s’achète
Et des boules à facettes
Votons pour la privatisation du nichon
Le silicone c’est plus durable
Tant pis pour le marteau et les beaux cils
Les traces de rue sur les gencives
On plante les dents dans le bitume
Des pieds et des mains partout
Je marche, tu marches
Nous fabriquons
Ils bouffent
Tout
Mais tant qu’on sait nager
Il nous reste le plaisir de
Chanter l’eau en vain

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.