Sistoeurs

Accueil du site > Le coin des Brothoeurs > Baltringues de la joie > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Baltringues de la joie

    30 décembre 2015, par Le Collectif Sistoeurs
    Il y a ce passage dans LENNY. Il ne dure que quelques secondes.
    Dustin est sur la scène face au néant de la salle : bruit, rires, cris, intolérance, amour, haine. Ce néant à toujours raison quand on est à la place de DUSTIN.
    La poursuite ne le quitte pas. Il se déplace au gré de son inspiration, une inspiration très contrôlée, mais c’est tellement bien fait qu’on ne le sait pas. Son texte coule de sa bouche comme une rivière de lames de rasoirs et tout le monde se marre, lui (...)

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.