Sistoeurs

Accueil du site > Music > « Entre les lignes », Danakil

« Entre les lignes », Danakil

Sortie prévue le 24/02/2014

dimanche 9 février 2014, par Séverine Capeille

Album très attendu par des fans toujours plus nombreux, « Entre les lignes » de Danakil sortira le 24 février et confirmera la place du groupe francilien parmi les incontournables du reggae français.

Belle illustration du vieil adage selon lequel « l’union fait la force », la composition du groupe se distingue d’abord par la qualité de ses nombreux artistes. Au-delà du lead-chanteur (Balik) et du second chanteur (Natty Jean), on peut distinguer un duo basse/batterie (Thierry Renaud/Boris Arnoux), une section cuivre (Mathieu Dassieu/Thomas Souil) deux guitaristes (Nicolas Dussere et Fabien Giroud), et un clavier (Martin Bisson). Les personnalités et les influences musicales se mêlent harmonieusement, et l’on retrouve toutes les subtilités du reggae dans ses versions roots et one drop.

Force musicale, donc. Mais pas que. Danakil accorde une importance toute particulière aux textes, et fait preuve d’une rare lucidité sur la nécessité d’une certaine authenticité :

« La force d’un mouvement se mesure vraiment lorsqu’il se présente en direct et en vivant, qu’il déploie ses ailes et qu’il dévoile ses plans, qu’il ouvre grand sa gueule et qu’il fait face à ses militants. Le Destin rattrapera ceux qui tournent avec le vent, et pris dans les eaux troubles, les jaloux seront impuissants. » (Hypocrites)

« Tout simplement être libre en étant soi : en substance voici l’esprit qui guide nos pas. » (Entre les lignes)

Lucidité encore, quand il s’agit de redouter l’avenir, et les pressions, toujours plus fortes, qui peuvent nous éloigner de… nous…

« Ma mère, rappelle-moi quelles étaient mes convictions, rappelle-moi d’être fidèle à mes premières impressions. » (Le rêve)

De nos rêves…

« J’ai fait le rêve qu’un jour peut-être mes contemporains respecteraient la Terre de leurs ancêtres. » (Le rêve)

De nos folies…

« Vivre plusieurs vies à l’intérieur d’une seule, comme les poupées russes » (Poupées russes)

Ou des autres…

« Où sont les parfums sucrés de l’enfance, où sont-ils passés, lorsque tout était facile, il n’y avait rien à penser. Où sont les parfums sucrés de l’enfance, où sont-ils passés, tout ce qui était facile est devenu si fragile » (Hypocrites).

Danakil pose un regard sans concession sur le monde contemporain :

« Le monde était trop laid, devenu bête et nerveux, impossible à contrôler. » (Le rêve)

« L’or noir détruit chez nous tout autant que là-bas, chaque jour, il rapporte de l’argent » (L’or noir)

« Je vois comment les uns s’érigent en donneurs de leçons, condamnent leurs voisins, se disent justes, mais ne le sont, car dans leur propre histoire tout est sale et torturé, comme les villes dénaturées dans lesquelles ils aiment s’endetter. » (Le rêve)

Et, sans vouloir donner des leçons, interroge l’actualité :

« Je me pose des questions, car je rêve de les comprendre, ces mouvements et ces groupes que je ne parviens à entendre. La réponse, je pense, est dans les pages d’histoire, au chapitre où l’Occident s’est invité en Afrique noire. Qu’ils étaient fiers, eux et leurs certitudes, à tracer des frontières et découper des latitudes… » (Mali Mali)

Il s’agit de montrer à quel point le peuple se fait manipuler :

"Raccourcir nos vies et feindre de ne pas voir. Mensonge, hypocrisie, contre maladies respiratoires." (L’or noir)

Et de rappeler, pertinemment, quelques vérités :

« Les religions ne sont que ce que les hommes décident d’en faire » (Le rêve)

Si nous vivons dans une « réalité glacée » qui « encercle » et « étouffe » et « empêche d’avancer », il faut néanmoins se battre et espérer :

« Je survivrai à vos tornades, à vos orages, à vos tempêtes, à vos naufrages, à vos guerres d’un autre âge. » (Le rêve)

Ce nouvel album de Danakil distille une fois encore des paroles et des morceaux universels. Ce n’est pas Marley, mais Gandhi qui prend la parole ici, au septième titre, pour nous dire qu’il « garde un œil sur [nous] ». « Entre les lignes » est à la fois sombre et lumineux, triste et plein d’espoir :

« J’attire l’œil de la planète sur ma déroute, et des prières jour et nuit pour qu’enfin quelqu’un m’écoute. Faudra-t-il que nous prenions les armes ? Je le redoute. Nous n’étions pas faits pour combattre mais nous vivrons coûte que coûte. » (L’or noir)

Concluons, comme Danakil dans son « Outro » :

« Assez parlé, maintenant il est temps de nous entendre » (Outro)

Et laissons la parole au groupe pour finir :

« A tous ceux qui nous suivent et qui nous poussent, One Love, et à bientôt sur les routes. »

Danakil en Live :

11/03/14 - Rouen - Le 106
12/03/14 - Dijon - La Vapeur
13/03/14 - Limoges - Espace Georges Brassens à Feytiat
14/03/14 - Reims - La Cartonnerie
15/03/14 - Genève- Festival Voix de Fête / SUISSE
18/03/14 - Nantes – Le Stereolux
19/03/14 - Calais - Centre Culturel Gérard Philipe
20/03/14 - Caen - Le Cargö
21/03/14 - Paris – Olympia
22/03/14 - Paris – Olympia
25/03/14 - Florange - La Passerelle
26/03/14 - St Etienne - Le Fil
27/03/14 - Tarbes - La Gespe
28/03/14 - Bordeaux - Pessac Bellegrave
29/03/14 - Albi - Salle des fêtes Pratgraussals
30/03/14 - Bilbao - Kafe Antzokia / ESPAGNE
01/04/14 - Nîmes - Le Paloma
02/04/14 - Toulouse - Le Bikini
03/04/14 - Marseille - Le Moulin
04/04/14 - Clermont Ferrand - La Coopérative de Mai
05/04/14 - Les Pieux - l’Espace Culturel des Pieux
10/04/14 - Lyon - Transbordeur
11/04/14 - Lille - Le Grand Sud dans le cadre du Festival Paradis Artificiel
12/04/14 - Montceau les mines - L’Embarcadère
13/04/14 - Strasbourg – Festival Artefact au Zenith
15/04/14 - Bratislava - Batelier / SLOVAQUIE
16/04/14 - Wien – Fluc / AUTRICHE
19/04/14 - Bourg les Valence- Théâtre du Rhône
24/04/14 - Liège - la Caserne Fonck / BELGIQUE
26/04/14 - Lorient - Festival Insolent

TRACKLIST

1 - Poupées Russes
2 - Mali Mali
3 - Le Rêve
4 - Hypocrites
5 - Entre Les Lignes Feat. Twinkle Brothers
6 - Les Signes
7 - Mahatma
8 - Ne Touche Pas
9 - L’Or Noir
10 - We Drop Feat. Harrison ‘Professor’ Stafford & Marcus Urani from Groundation
11 - Larmes d’Or
12 - Fool on the Hill
13 - Outro

www.facebook.com/danakil
twitter.com/danakilweb
www.danakil.fr

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.