Sistoeurs

Accueil du site > Music > "FAYA" de JOE DRISCOLL & SEKOU KOUYATE

"FAYA" de JOE DRISCOLL & SEKOU KOUYATE

Rock / World /Afrobeat / Cross-Over

mardi 16 avril 2013, par Le Collectif Sistoeurs

Un duo surprenant mêlant rock, blues, afrobeat et polyrythmies africaines : un son unique ! Localization Records et Diplomats Of Sound vous présentent “Faya”, nouvel album de l’artiste new-yorkais acclamé Joe Driscoll en collaboration avec la star ouest africaine de la kora : Sekou Kouyate.

Le single “Faya” issu de l’album fait allusion au I Walk On Guilded Splinter’s de Dr John et au blues du désert aux ambiances atmosphériques de Tinariwen saupoudrée d’une énergie supplémentaire grâce au flow de Driscoll fonctionnant en miroir avec le débit de la Kora. Le single est accompagné de son « Super Dub remix » signé Eddie Rankin du Gentleman’s Dub Club

Originaire de Conakry, en Guinée, Sekou Kouyate est membre du groupe de Ba Cissoko, artiste de renommée internationale. Sekou Kouyate est connu par certains en France comme le “Jimi Hendrix de la Kora”. “J’ai été mandaté pour collaborer avec Sekou Kouyate à un festival français (Nuit Metis) aux alentours de Marseille » explique Driscoll. « c’est une organisation qui se charge de se faire rencontrer les artistes de milieux créatifs et culturels différents. On a passé une semaine à boeuffer et improviser, et par chance mon dictaphone était toujours sur la table. Il y avait une alchimie instantanée et palpable. Au cours des mois suivants, chaque fois que nous le pouvions, nous écrivions. Et nous avons fini par enregistrer à Marseille »

Exprimé en Sousou et en Anglais respectivement, le “Faya” de Sekou et Driscoll est une puissante infusion d’Afrobeat, de divers styles africains, de Hip Hop, de Rock et de Reggae qui défie toutes étiquettes ou descriptions. Pour tous ceux qui connaissent la musique de Joe, le mélange familier de rap, de folk et de blues est ici encore reconnaissable. Lignes de basse tueuses, kora compressée électroniquement, deux chanteurs distincts et une énergie positive sont le socle sur lequel le duo concocte un son sincère et vrai, loin de toute considérations de modes ou de tendances.

  « Ça touche à tellement de genres mais nous n’avons jamais discuté de tout cela, nous avons juste eu plaisir à faire ces sons », raconte Joe. « Nous partageons le point de vue que toutes ces branches de la musique proviennent de la même racine. Le titre "Faya", traduit grossièrement du Sousou signifiant ‘donnez-moi du feu, laissez-moi jouer avec lui’. Nous avons senti une étincelle dans l’inspiration, et avons cherché à la capturer sur cet album. »

Sékou Kouyaté, originaire de Guinée Conakry, a grandi dans une grande famille avec une forte tradition musicale. Pourtant, ce ne sont pas tant ses influences mais sa capacité à les transcender qui le rend remarquable. La comparaison avec Hendrix vient de son style de jeu unique avec des effets d’une diversité incroyable et une intensité extrême.

Joe Driscoll, rebaptisé par Cee-Lo Green « le gangsta au poumon d’acier » est originaire de Syracuse dans l’État de New York et a déménagé à Brooklyn quand il avait 18 ans. Il y a vécu quatre ans avant de s’installer au Royaume-Uni en 2003. En residence en Angleterre, Joe est devenu un acteur important du collectif OneTaste, avec d’autres adeptes comme Jamie Woon, Little Dragon et Portico Quartet. Joe a également collaboré avec Rodney P et Skitz, et Spragga Benz.

« Origin Myths », le premier album de Joe vit le jour en 2007 et suivra “Mixtape Champs” en 2011. A travers le choix des instruments, l’intervention de didgeridoo, de boucles, d’harmonica, mélodica ou l’apport de platines, cet album a mis aussi à l’honneur le batteur ghanéen Etse Brown et le joueur de kora guinéen Kandia Kouyate. Avec des performances live créatives et énergiques, Joe s’est vu très sollicité dans le monde. On l’a vu de Glastonbury au Big Chill en passant par le Womad, l’Electric Picnic en Irlande jusqu’au Lac des Etoiles au Malawi, en Afrique. Joe Driscoll & Sekou Kouyaté aiment le dire, ils ne parlent pas la même langue et ne se comprennent que par la musique. Les deux musiciens ont eu l’honneur d’être félicités par Peter Gabriel ‘himself’ à la suite d’un concert au Womad devant plus de 10 000 personnes.

TRACKLIST
1 - Etama
2 - Passport
3 - Faya
4 - Lady
5 - Ghetto Many
6 - Birnakely
7 - Womanati
8 - NY
9 - Zion

JOE DRISCOLL & SEKOU KOUYATE EN CONCERT

29.03.2013 - Baraka, Clermont Ferrand
30.03.2013 - La Carrière, Nantes
31.03.2013 - l’Auberge, La Celle Dunoise
04.04.2013 - Le Divan du Monde , Paris
05.04.2013 - Dirty Old Town, Saint Etienne
06.04.2013 - Kaloum, Marseille

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.