Sistoeurs

Accueil du site > Ici et Ailleurs > Garance Reggae Festival. 21ème édition.

Garance Reggae Festival. 21ème édition.

Soleil, baignades & Good Vibes !

vendredi 8 juin 2012, par Le Collectif Sistoeurs

L’événement incontournable de l’été vous donne rendez-vous pour sa 21e édition du 25 au 28 juillet 2012, à Bagnols-sur-Cèze - parc Arthur Rimbaud (Gard)

Le Garance Reggae Festival célèbrera cette année le cinquantième anniversaire de l’indépendance de la Jamaïque. Une manière de rendre hommage à cette île des Caraïbes singulière, au rayonnement international...

Après son record de fréquentation l’année dernière (48 000 entrées), le festival s’agrandit, et propose des conditions d’accueil renforcées. Le Garance Reggae Festival s’affirme comme le rendez-vous européen des amoureux du reggae et du dub.

Fidèle à sa direction artistique, l’affiche propose un juste équilibre entre figures légendaires et révélations, surprises et exclusivités. Une semaine de vacances à Kingston-sur-Cèze !

Entre poids lourds et perles rares, c’est une affiche exceptionnelle qui attend les festivaliers du 25 au 28 juillet. Un site réaménagé pour améliorer l’accueil des festivaliers, et une scène dédiée aux sound systems, le Dub Station Corner : tout est réuni pour faire du Garance Reggae Festival l’événement incontournable de l’été.

Programmation 2012

MERCREDI 25 juillet

MAIN STAGE

I-THREES feat. RITA MARLEY, MARCIA GRIFFITHS & PAM HALL (Jamaïque) : DATE UNIQUE EN FRANCE

Rita Marley, Marcia Griffiths et Judy Mowatt étaient les « trois petits oiseaux » de Bob Marley, ses choristes qui l’ont accompagné sous le nom des I-Threes sur scène et en studio à partir de 1974. Auparavant, Rita Marley a entamé sa carrière de chanteuse au sein du groupe féminin The Soulettes, et Marcia Griffiths était déjà une artiste au succès international, en duo avec Bob Andy. Ces deux divas du reggae seront accompagnées par Pam Hall, qui pallie parfois l’absence de Judy Mowatt au sein des I-Threes dans leurs tournées mondiales, comme cet été à Bagnols-sur-Cèze.

JAMAICAN LEGENDS with : ERNEST RANGLIN, MONTY ALEXANDER, SLY&ROBBIE (Jamaïque) :

Un quatuor de rêve ! Derrière le nom de Jamaican Legends se cache la crème des musiciens jamaïcains : Sly & Robbie, Monty Alexander, Ernest Rangling. A eux quatre, ces virtuoses incarnent une bonne partie du patrimoine musical de l’île. Puisant dans ce répertoire gigantesque, ils livrent des prestations entre reggae et envolées jazzy. A ne pas manquer !

BOB ANDY (Jamaïque) : DATE UNIQUE EN FRANCE

L’une des plus belles plumes de Jamaïque ! Membre fondateur des Paragons, Bob Andy se lance en solo dès 1966 à Studio One. Il a aussi formé avec Marcia Griffiths, sa compagne, l’un des duos les plus populaires de l’île, enchaînant les hits dont Young, Gifted & Black repris de Nina Simone. Sa contribution musicale est telle qu’il a été décoré de l’Ordre de la Distinction en 2006.

DERRICK MORGAN (Jamaïque) : DATE UNIQUE EN FRANCE

The King of Ska ! Pionnier de la musique jamaïcaine, roi incontesté du ska, Derrick Morgan a traversé les époques. Atteint d’un trouble qui se transformera en cécité totale, Derrick Morgan mène une carrière exemplaire et signe nombre de hits (Housewives’ Choice, Forward March, Tougher Than Tough), sans oublier sa rivalité amicale avec Prince Buster. A la tête de ses labels, il a aussi produit Bob Marley, Jimmy Cliff, et Garnet Silk.

THE GAYLADS (Jamaïque) : DATE UNIQUE EN FRANCE

Formation légendaire de la période rocksteady, les Gaylads, fondés par B.B Seaton, ont connu plusieurs configurations autour de l’inamovible Maurice Roberts. Entre les murs de Studio One puis avec le producteur Leslie Kong, ils enregistreront plus de 200 singles en dix ans d’une carrière prolifique.

JAMAICA ALL STARS (Jamaïque) :

Formation initiée par le réalisateur français Pierre-Marc Simonin après son documentaire « Portraits of Jamaican Music » réalisé en 1998, les Jamaica All Stars regroupaient à leurs débuts jeunes musiciens et vétérans : Johnny Dizzy Moore, Justin Hinds, Noel Scully Sims et Sparrow Martin, puis Bunny Wilson. Ils offrent sur scène un voyage au coeur des origines du reggae, traversant quarante ans de musique populaire jamaïcaine.

LLOYD PARKS & WE THE PEOPLE BAND (Jamaïque) : DATE UNIQUE EN FRANCE

Lloyd Parks commence sa carrière à la fin des années 60. Chanteur au sein des Termites puis en solo (Mafia, We’ll get over it), il est aussi un bassiste prodigieux, jouant au sein de plusieurs formations (Skin Flesh & Bones, les Professionals de Joe Gibbs, les Impact All Stars, les Revolutionnaries…) et pour de nombreux artistes. En 1974, il fonde son groupe We The People Band, qui accompagnait régulièrement Dennis Brown sur scène, et avec qui il se produira à Bagnols-sur-Cèze.

DUB STATION CORNER

KING ALPHA (UK) :

King Alpha Sound System est fondé à Londres en 1999 par Ras Joseph et Ras Peter. Ces deux amateurs de roots et de dub digital ont également lancé leur label du même nom, produisant notamment Lorenzo, Tena Stelin, Singer Blue, ou encore Ras McBean.

DUBKASM Feat. SOLO BANTO N (UK) :

Originaire de Bristol, Dukasm est formé en 1994 par Digistep et DJ Stryda. Leur label Sufferah’s Choice fondé en 2003 accueille leurs nombreux singles et leur premier album, « Transform I », en 2009 (plus tard remixé par la crème des producteurs dubstep de Bristol). Ils se produiront avec le deejay Solo Banton, aux textes humoristiques et au flow dévastateur, complice régulier de leurs productions.

OBF feat. SHANTI D (France) :

Résident des soirées mensuelles Dub Quake à Genève, Original Bass Foundation s’est forgé une solide réputation aux quatre coins de l’Europe, où le sound sytem a joué ses productions, dubplates et remix. Ces guerriers de la scène dub naviguent entre classiques reggae UK et dubs avant-gardistes.

BLACKBOARD JUNGLE (France) :

Le collectif de Rouen fondé en 1994 est devenu un pilier de la scène dub hexagonale. Les Rootical Dub Warriors sont les premiers Français à participer aux soirées londoniennes de référence University of Dub. A la fois sound system, studio et label, Blackboard Jungle fera une nouvelle fois profiter les festivaliers de sa sono surpuissante (50KW), construite sur le modèle anglais.

JEUDI 26 juillet

MAIN STAGE

JOHNNY OSBOURNE (Jamaïque) : DATE UNIQUE EN FRANCE

Attention, concert événement ! Privé de déplacement, Johnny Osbourne ne s’était plus produit en Europe depuis plus de vingt ans. Vocaliste hors pair dans la lignée des grands soulmen américains, auteur du célèbre Truth & Rights, sa carrière est truffée de hits, que ce soit chez Winston Riley (Techniques) ou Coxsone (Studio One), puis avec Volcano et King Jammy. Sa venue à Bagnols-sur-Cèze cet été est une date à marquer d’une croix blanche !

GROUNDATION (Etats-Unis) :

Formation unique sur la scène reggae, Groundation a bâti un univers qui fusionne le jazz et le reggae. Musiciens aguerris, ils sont en exploration permanente, expérimentent et prennent des risques. Alors qu’est sorti leur septième album studio, « Building An Ark » (sans compter leurs albums dub), ils apparaissent aujourd’hui au sommet de leur art.

ISRAEL VIBRATION (Jamaïque) :

Roots, rock reggae ! Composé de Cecil « Skelly » Spence et Lascelle « Wiss » Bulgin depuis le départ de Albert « Apple Gabriel » Craig en 1997, Israel Vibration poursuit sa route. Habitués des scènes françaises où ils sont très populaires, ils comptent aussi parmi les dernières formations roots encore actives en studio : « Reggae Knights », sorti en 2010, est leur meilleur album depuis des années.

LEROY SMART (Jamaïque) : DATE UNIQUE EN FRANCE

Appelez-le The Don ! Auteur de classiques indémodables, tels l’essentiel Ballistic Affair, Leroy Smart jouit d’une popularité intacte en Jamaïque. A la frontière de l’amant et du badman, ce roi de la scène est resté authentique depuis toutes ces années. A la tête de 35 albums, il a également produit Luciano, Sizzla, Capleton ou Beenie Man dans les années 90.

MR VEGAS (Jamaïque) :

Mr Vegas est increvable. Alors qu’il annonçait prendre sa retraite à l’été 2008, Clifford Smith est toujours là. De sa mâchoire fracassée après son premier passage en studio, il en a tiré son style inimitable, empilant les hits, de Heads High à Tek way yourself en passant par Hot wuk et Jacket. Le roi du divertissement présentera son nouvel album, « Sweet Jamaica », avec un volet reggae et un volet dancehall.

CHEZIDEK (Jamaïque) :

Avec son chant aérien et cristallin, ses textes sensés et ses mélodies uniques, Chezidek occupe une place un peu à part dans le paysage musical jamaïcain. Révélé au public avec son titre Leave The Trees, il délivre des albums de haute tenue, avec Sly & Robbie ou Bobby Konders (Massive B).

BIGA RANX (France) :

Avec ses textes en anglais et son patois jamaïcain, on n’imagine pas que Biga Ranx est un Français, originaire de Tours. Puisant son inspiration auprès de Supercat ou Vybz Kartel, il crée en 2004 le Bandolero sound system. Sa rencontre avec Joseph Cotton en 2008 sera déterminante. Porté par une popularité grandissante depuis ses premiers singles, il a sorti son premier album, « On Time », en 2010.

DUB STATION CORNER

KING JAMMY (Jamaïque) vs. MAD PROFESSOR (UK) : INÉDIT

Venu l’an passé mixer live sur sa console ses plus fameux riddims, King Jammy est de retour au Garance Reggae Festival. Cette fois, c’est en clash qu’on le verra à l’oeuvre, face à Mad Professor. Le clash, c’est l’autre tradition des sound systems, qui s’affrontent musicalement à coups de disques. Le producteur anglais aura fort à faire face à King Jammy, rompu à l’exercice avec son propre sound system. Fort de ses 30 ans de carrière, nul doute que Mad Professor offrira du répondant.

ROBERTO SANCHEZ (Espagne) :

Salué pour son travail de production roots aux commandes de son studio et de son label (l’album From Creation d’Alpheus, And God Said To Man de Earl Zero…), l’Espagnol Roberto Sanchez prend aussi le micro. Son chant est tout autant plongé dans le roots, influencé par Johnny Clarke, Willie Williams ou Freddie McKay. A découvrir au côté de Blackboard Jungle.

DABA MAKOUREJAH (Sénégal) :

Une voix chaude et jazzy au service de textes militants ! Bercée depuis l’enfance par les rythmes du Sénégal, Daba Makourejah rencontre en 2011 le sound system Blackboard jungle et le groupe Rockers Disciples, avec qui elle démarre une intense collaboration (un album est en préparation). C’est justement au côté du sound system rouennais qu’on la découvrira au Garance Reggae Festival.

BLACKBOARD JUNGLE (France)

VENDREDI 27 juillet

MAIN STAGE

ALPHA BLONDY (Côte d’Ivoire) :

Star incontestée du continent africain, Alpha Blondy est un peu comme un grand frère bienveillant qui alerte et conseille. A près de soixante ans, Jagger n’a rien perdu de son franc-parler et est plus actif que jamais  : après « Vision », sorti l’année dernière, il nous présentera cet été son nouvel album. En véritable showman, Alpha Blondy propage sur scène son énergie contagieuse. Inmanquable !

BERES HAMMOND (Jamaïque) :

Voix soul et mélodies lovers rock irrésistibles, Beres Hammond a démarré sa carrière au sein de Zap Pow en 1975 avant de se lancer en solo. Egalement producteur avec son label Harmony House, il est aussi celui qui a découvert Jah Cure. Crooner généreux, ses prestations scéniques sont inoubliables. Alors qu’un nouvel album est annoncé, il fera son grand retour en France cet été.

THE ABYSSINIANS (Jamaïque) :

Le trio vocal composé de Bernard Collins et des deux frères Manning est l’auteur de chansons de toute beauté, au premier rang desquelles l’hymne rasta Satta Massagana. Leur album du même nom, produit par Clive Hunt en 1975, est une vraie bible musicale qui compte parmi les albums les plus réédités de la planète reggae. The Abyssinians passeront par Bagnols-sur- Cèze pour ciseler leurs magnifiques harmonies vocales.

THE MIGHTY DIAMONDS (Jamaïque) :

Trio vocal formé de Donald « Tabby » Shaw, Fitzroy « Bunny » Simpson, et Lloyd « Judge » Ferguson, les Mighty Diamonds ont écrit certaines des chansons les plus somptueuses des années 70. Leur premier album, « Right Time », sorti chez Virgin, leur ouvre les portes de l’international. En 1981, ils connaissent leur plus grand succès avec Pass the Kutchie. Rare formation à toujours évoluer dans sa configuration d’origine, les Mighty Diamonds sont immanquables sur scène.

FREDDIE MCGREGOR (Jamaïque) : DATE UNIQUE EN FRANCE

Il n’a que sept ans quand il enregistre son premier morceau à Studio One en 1963, perché sur trois caisses empilées par Bob Marley pour atteindre le micro. C’est là qu’il enregistre ses premiers magnifiques albums, « Mr McGregor » et « Bobby Bobylon », avant que « Big Ship » n’impose son style lovers rock en Angleterre.

DIANA RUTHERFORD (Jamaïque) : DATE UNIQUE EN FRANCE

Repérée par le prolifique producteur Philip « Fattis » Burrell à l’âge de 12 ans, Diana Rutherford baigne dans la musique depuis son enfance. Son premier album, « Ghetto Princess », produit par le Français Sherkhan, fait la synthèse de son univers, entre reggae, rn’b et hip-hop. Une voix cristalline à découvrir sur scène.

DUB STATION CORNER

DOWNBEAT THE RULER (Jamaïque) vs. SOUL STEREO (France) : INÉDIT

Fondé dans les années 70 par le selector Tony Screw, Downbeat The Ruler (Downbeat International à sa création) est le sound historique de New- York. Son influence sur la scène locale est aussi considérable que sa box de dubplates est profonde. Spécialiste du label Studio One dont il emprunte le nom du sound system, sa confrontation musicale avec les Français de Soul Stereo s’annonce sous les meilleurs auspices. Oldies but goodies !

LORD ZELJKO (France) :

Collectionneur chevronné, animateur pendant quinze ans à la radio et fondateur en 2003 de Boomblast, première webradio française dédiée à la musique jamaïcaine, Lord Zeljko a joué un rôle essentiel dans la diffusion du reggae en France. Ce selector émérite a fait ses armes au sein de Earthquake avant de monter son propre sound system, King Dragon.

BLACKBOARD JUNGLE (France)

SAMEDI 28 juillet

MAIN STAGE

SIZZLA (Jamaïque) :

On ne présente plus Sizzla Kalonji, l’artiste le plus doué de sa génération, à la tête de près de cinquante albums. Après avoir frôlé la mort en août 2011 lors d’un accident de moto, Sizzla est de retour, plus en forme que jamais ! Showman infatigable, sa venue à Bagnols-sur-Cèze est la promesse d’un concert inoubliable !

MORGAN HERITAGE (Jamaïque) :

C’est l’un des événements de l’année 2012 : quatre ans après sa dernière apparition, la famille Morgan est à nouveau réunie. Après s’être consacrés à leurs projets solo respectifs, les membres de la famille royale du reggae se sont retrouvés pour un nouvel album, « The Return », prévu pour cette année, et qu’ils nous présenteront sur scène.

COCOA TEA (Jamaïque) : DATE UNIQUE EN FRANCE

Parmi les pionniers du dancehall lovers, Cocoa Tea enregistre sa première chanson à 14 ans. Dix ans plus tard, sa carrière décolle avec le producteur Junjo Lawes sur Volcano Records, avant qu’il ne rejoigne King Jammy. Sa voix douce offre le contrepoint parfait à celles, rauques, de Shabba Ranks ou Spragga Benz avec qui il enregistre des duos. Commentateur de son époque (la guerre en Irak, l’élection d’Obama), il maintient une production régulière. Sweet Cocoa Tea !

TURBULENCE (Jamaïque) : DATE UNIQUE EN FRANCE

Acteur privilégié de l’explosion du mouvement bobo dread de la fin des années 90, Turbulence est une figure de proue de la génération dancehall roots. Longtemps considéré comme l’élève de Sizzla au sein de Xterminator, Turbulence a su tracer sa propre voie musicale. Moins actif ces derniers temps en studio, il n’en demeure pas moins une valeur sûre sur scène !

RAGING FYAH (Jamaïque) : DATE UNIQUE EN FRANCE

Le futur du reggae, ce sont eux ! Raging Fyah compte parmi la nouvelle génération de groupes qui reviennent sur le devant de la scène en Jamaïque. Leur premier album, « Judgement Day (Music for the Rebels) », sorti en 2011, montrait l’étendue de leur talent : un reggae taillé pour l’international, porté par des mélodies puissantes et un chanteur charismatique. A découvrir d’urgence !

MAGANO (Jamaïque) : DATE UNIQUE EN FRANCE

Découverte auprès de Cocoa Tea après avoir assuré les choeurs pour Bunny Wailer, Michael Rose ou Warrior King, Magano prend son envol en solo. Avant son premier album prévu à la fin de l’année, on découvrira en France la jolie voix de Magano sur la scène du Garance Reggae Festival.

DERAJAH & DONKEY JAH BOWNES (Jamaïque/France) :

Voix puissante, coffre impressionnant, Derajah n’a eu aucun mal à intégrer l’écurie Inna de Yard réunie autour de Earl « Chinna » Smith. Il se révèle aussi convaincant en studio, à l’image de son superbe premier album, « Paris Burning », enregistré avec les musiciens parisiens du Donkey Jaw Bone.

DUB STATION CORNER

ABA SHANTI-I (UK) :

Fils de soundman, Aba Shanti-I a baigné dès son plus jeune âge dans la culture des sound-systems. Après avoir tenu le micro pour Jah Tubby’s, il fonde son propre sound. Rasta fervent, convaincu de la dimension culturelle du sound system, Aba Shanti est un incontournable du carnaval de Notting Hill et une référence de la scène dub mondiale. Sa venue à Bagnols-sur- Cèze est précédée d’un avis de tempête : déluge de basses en prévision !

ROOT STING Feat. MURRAY MAN (UK ) :

Avec plus de 20 ans de carrière derrière lui, RootsTing est un vétéran de la scène londonienne. Fortement influencé par Jah Shaka, il monte son propre sound sur son modèle et construit une sono surpuissante. Ses sélections roots, dub UK, et rub a dub lui permettent de remporter la « Dub Cup » de Londres en 1998. Avec Murray Man, originaire de Birmingham, il est allé partout en Europe, et sera au Garance Reggae Festival cet été.

BLACKBOARD JUNGLE (France)

Un cadre exceptionnel : Le parc Arthur Rimbaud à Bagnols-sur-Cèze

Située à 30 km d’Avignon et 50 km de Nîmes, entre Cévennes et Provence, cette accueillante cité médiévale au coeur bordé de remparts du XIIe siècle compte aujourd’hui 20 000 habitants. Son doux climat méditerranéen et son patrimoine historique font de Bagnols-sur-Cèze un lieu privilégié où tourisme et culture se rencontrent. A l’extrême nord-est du département du Gard, aux confins du Vaucluse, de la Drôme et de l’Ardèche. Bagnols-sur-Cèze est un carrefour entre Languedoc et Provence, au coeur des grands sites touristiques et culturels de ces deux riches provinces.

Pour découvrir Bagnols-sur-Cèze et sa région : tourisme-bagnolssurcezepontsaintesprit.com

LE PARC ARTHUR RIMBAUD

Ce magnifique parc arboré de 4 hectares, situé à 300 m du centre-ville, bordé par la Cèze et créé par la municipalité pour l’organisation de grandes manifestations, accueillera la scène principale du festival, la scène de sound systems et les nombreux stands d’alimentation, d’artisanat, de disques, etc.

HORAIRES

Le site ouvrira ses portes tous les jours à 17h00.
La scène « Dub corner » s’animera dès 17h30 jusqu’à 03h00.
La « Grande scène » accueillera les concerts de 18h00 à 03h00.
Le parc Arthur Rimbaud fermera ses portes chaque jour à 3h du matin.
Ouverture de l’aire d’acceuil et du parking accessible pour les Pass 4 jours à partir du lundi 23 Juillet à midi et fermeture le dimanche 29 Juillet au soir.

L’AIRE D’ACCUEIL

Pendant quatre jours, la Cèze et ses berges vibreront aux rythmes de la culture reggae.
Adjacente au Parc Arthur Rimbaud, l’aire d’accueil du Garance Reggae Festival sera rebaptisée pour l’occasion « Kingston Village », une appellation loin d’être usurpée puisque ce village n’offre pas moins de 6 000 emplacements réservés aux tentes de ses habitants temporaires.

Les festivaliers pourront ainsi se promener dans une véritable petite communauté éphémère dont les allées portent les noms des légendes de l’histoire du reggae. Et comme des vacances d’été ne peuvent se concevoir sans baignade, ils pourront également étendre leur drap de bain en bord de rivière et s’y plonger pour profiter pleinement de cette ambiance estivale. Des douches et des sanitaires seront également disponibles dans l’ensemble du Kingston Village.

Attention : l’aire d’accueil sera uniquement accessible pour les détenteurs d’un Pass 4 jours.

ECO-RESPONSABILITE

Garance Productions a à coeur de préserver ce site privilégié et de s’inscrire dans une démarche de développement durable, de sensibilisation et de responsabilisation vis-àvis des problématiques environnementales.

C’est pourquoi le tri sélectif sera appliqué dans toute l’enceinte du festival, qui sera également équipée de toilettes sèches. Les boissons seront servies exclusivement dans des gobelets réutilisables et consignés.

Le public sera également impliqué dans cette démarche puisque des sacs poubelles accompagnés de notes explicatives sur les bonnes habitudes à prendre seront distribués dès l’arrivée sur l’aire d’accueil. L’organisation tient aussi à inciter les festivaliers à privilégier le covoiturage (en partenariat avec le site Covoiturage.fr), le train ainsi que les autres transports en commun (notamment les bus au départ de Nîmes, Avignon).

BILLETTERIE

- Pass journée en prévente : 35 €

- Pass 4 jours en prévente : 99 €

Locations : Fnac et points de vente habituels

CLIQUEZ ICI POUR ACCÉDER AU SITE DU FESTIVAL

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.