Sistoeurs

Accueil du site > Poésie > Terre du Quercy

Terre du Quercy

mardi 16 février 2010, par Cathy Garcia


Que m’as-tu fait terre, terre de chênes, m’aurais-tu enchainée ?
Envoûtée à tes sources secrètes, ton sol osseux, tes bras de genièvre ? Tu m’offres ta couche de pelouse sèche où se pressent pelures d’univers, mondes miniatures enchanteurs et cruels. Que m’as-tu fait terre du Quercy ? Des racines me poussent, je me noie dans ton ciel. Les oiseaux me parlent et je capte la langue nomade des nuages sans même plus avoir le désir de les suivre.
Que m’as-tu fait ? Agenouillée dans ton hiver, je guette avide tes premières érections printanières, tes orchis clitoris. Qu’as-tu fait terre pour que je me sente si ancienne entre la rose chienne et les sortilèges du chèvrefeuille ?
J’arpente tes courbes et tu me découvre les secrets de ton causse. Me rendras-tu fertile et profonde comme l’échancrure de tes combes et vallées ? Te joues-tu de moi pour que je me sente reine avec des bois sur la tête ?
M’enverras-tu tes chasseurs ? La bête se cache et je deviens ta bête, ô terre du Quercy.

J’entends rire les arbres et pleurer aussi. Et tout leur travail d’arbre.
Les écorces me dévoilent le trésor de leur art, ma chevelure s’emmêle de lichen et de mousse.

Plus de sept ans que tu me tiens sous tes charmes, pays d’Avalon d’Occitanie.
Tes pierres, tes eaux, parlent plus que les hommes. Tu m’apprends ça aussi, à me taire, terre du Quercy.

Tes galets remplissent mes poches, tes branches, tes racines rampent jusqu’à ma porte.

Que veux-tu ? Que je sois chêne parmi les chênes, que j’y perde ainsi mes chaînes d’humanité ? Ou bien m’acceptes-tu jardinière, poète, contemplatrice.

Terre du Quercy, je sais qu’autrefois tu as connu bien plus de vie.
Aujourd’hui sur ta peau broussailleuse ce sont les pèlerins et autres amoureux des chemins qui te caressent.

Certains peut être te font même l’amour.

Terre de beauté, prends-moi encore contre ton sein, que j’y sente couler la sève des rêves.

Répondre à cet article

1 Message

  • Terre du Quercy

    4 mars 2010 09:56, par Lilas

    Elan chamanique, prière charnelle, cri vivifiant qui monte en torche et allume des feux ardents et sauvages sous mes paupières incendiées par tant de fièvre !!

    Révérence.

    Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.