Sistoeurs

Accueil du site > Prose Hack > En salle de réadmiration

En salle de réadmiration

jeudi 28 mai 2009, par Mireille Disdero


Comme à bord d’un train
Vitesse
Maladresse

Le voyage hier a glissé sur la pluie Sous les pierres
S’est éloigné de vous
A disparu derrière l’horizon comme un soleil décapité
La terre a tourné
Vite
Maladroite
Les gens sont rentrés chez eux en famille
Ou alors seuls, avec des chocolats dans les poches
D’autres ont rangé les plats, les chaises, le soleil
Mais comment apaiser la faim, la vraie
Celle des profondeurs

Comme à bord d’un train
Trop rapide
Cette faim vous donne mal au cœur
Vous éloigne de tous à la vitesse de la lumière
Vous ne savez pas vraiment pourquoi mais
Le cœur est touché

Maintenant respirez
Vous êtes en salle de réadmiration
Ce n’était pas prévu
Un voyage à l’horizon et une autre faim vous attendent
Respirez. Soufflez. Descendez. Laissez le train s’éloigner
Maintenant commence le voyage, le vrai

L’inexploré.

Répondre à cet article

3 Messages de forum

  • En salle de réadmiration

    28 mai 2009 15:01
    En lisant ce texte, j’ai voyagé à bord d’un train magique. Tu sais celui qui mène à JamRock ? J’y ai vu Bob en train de jouer au foot sur la plage de Mobay. Nous avons bu un verre et il s’en est allé sans se retourner. Peu pressée, j’ai donc fait un saut à Kingston town avec en musique de fond l’air magique des UB40. "Oh kingston town,The place I long to be". Deux heures après mon train a repris sa route et m’a conduite sur la plage de la Caravelle à Sainte-Anne à Gwada. J’ai discuté avec Maryse Condé, la négresse Solitude et j’y ai posé mes bagages et ma vie. Et là mon train a disparu, il est parti satisfaire d’autres personnes et d’autres envies. Laet...

    Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.