Sistoeurs

Accueil du site > Humeurs > Enfance Trop... matisante

Enfance Trop... matisante

UN TEXTE D’ALEXIA LUCIANI

mardi 4 septembre 2007, par Le Collectif Sistoeurs

Ce n’est pas parce qu’on n’a pas été élevé à la DDASS, que la vie a toujours été tendre avec nous. Récapitulatif des moments difficiles de l’enfance qui ont fait de nous des adultes déprimés…

1ère épreuve de taille : Regarder Bambi.

Dessin animé dont les premiers instants paraissent si doux et insouciants, un peu comme nous à l’époque, jusqu’à la scène fatale….
Retraçons les faits : le Père Noël, gentil barbu, vêtu d’une combinaison rouge qui ne vient ni de chez Yves Saint Laurent ou de Castelbaljac, nous a offert (parce que d’après les dires « on a été bien sage »), une cassette vidéo et pas n’importe laquelle, celle de Bambi… Nous qui croyions passer un bon moment avec une biche et un lapin… On s’est bien faite avoir ! Toute l’innocence et la candeur de ce dessin animé s’envolent dès l’arrivée du chasseur qui a osé… tuer la mère de Bambi, mais pourquoi a-t-il fait cela ?
Après avoir visionné cette cassette, c’est toute une vie qui en sera bouleversée, car on vient de découvrir que l’on peut (et pire que l’on va) mourir. Plus tard, lorsque le poisson rouge, le chat, le canari, ou la voisine âgée décèderont on pleure encore un peu pour la maman de Bambi.

2ème épreuve de taille : Découvrir que l’on vieillit.

On était bien loin de s’imaginer les conséquences de notre curiosité, le jour où on a demandé : « Dis maman pourquoi Tatie a le menton qui pique et comment mamie peut-elle enlever ses dents ? ». Nous qui croyions que c’était pour leurrer la petite souris, on découvre qu’il s’agit là de la vieillesse. Et alors on comprend que les « vieux » avant de l’être eh bien… ils étaient jeunes, pis encore, ils ont eu notre âge, ce qui très logiquement signifie que nous aussi on va le devenir… comme eux… beh vieux !
Encore plus traumatisant, non seulement on va vieillir, mais avant on va décrépir. On ne pourra pas jouer éternellement dans la boue… On était loin de se douter qu’un jour on nous forcera à en prendre (des bains de boues), mais pas pour faire des pâtés, plutôt pour soigner notre arthrose.

3ème épreuve de taille : Aimer à la maternelle.

On a beau dire « Oh à 3 ans tout était plus facile, pas de problème d’argent, pas de devoir, juste des coloriages … » à la Maternelle, c’était la guerre à l’amoureux ! Aujourd’hui pour attirer la gente masculine on connaît, plus ou moins, les ficelles (pas forcément celle du string), mais on sait comment se maquiller, se coiffer, s’habiller… Un décolleté, des talons hauts, et le tour est - presque - joué ! Mais comment être désirable à trois ans, quand on est enfermé dans un corps de troll avec une robe Jacadi, pour les moins chanceuses, et incluant parfois des tâches de boues, de feutres ou de nourritures (voire les 3) ? Et puis difficile de draguer sur un toboggan ! Enfin draguer n’est pas le mot juste, il s’agissait à l’époque de trouver un NAMOUREUX, et pas n’importe lequel, souvent c’était le même que la majorité de la classe et dans la même semaine c’était aussi le grand du CM2. A un âge où on n’a pas de portable, pas de gloss et où on ne sait pas ce qu’est un speed-dating, on se contente de faire un dessin, se surpasser en sport pour être dans la même équipe que notre amoureux secret, trouver des blagues qui le fassent rire et partager son goûter. Que de privation et d’effort.
Heureusement que maintenant on a grandi, et que les schémas sont différents, loin du dessin, on écrit un sms, on ne court pas dans la même équipe, mais on ressort notre bon vieux tapis de gym pour faire quelques exercices, (minimum syndical en entraînement sportif lorsque l’on veut se remettre à la chasse à l’homme), on cherche des trucs intéressants à lui dire et si tout est bon on partagera notre lit.

Une question semble subsister : avons-nous évolué ?

Répondre à cet article

4 Messages de forum

  • > Enfance Trop... matisante

    12 septembre 2007 16:34, par JCABORDO
    D’avis d’homme.....pppffff qu’il dit !! C’est donc cela les sillons d’expression qui commencent a se creuser aux coins de mes yeux, le dos coincé au petit matin, les cheveux blancs qui pointent leur bout... BON OK, j’accepte. J’accepte aussi d’avouer que j’ai pas courru dans la cour dans le meme sens que les autres pour draguer, et que mes concurrents étaient plutot des concurrentes... Mais apprendre que le Père Noël ne porte pas un habit 100% Lambswool, réversible ourlé à la main, que la mère de Bambi ne faisait pas du cinéma et que le fusil n’etait pas chargé à blanc... alors là, je dis non, c’est de l’insuportable ! Mlle Alexia, vous devrez en répondre devant vos pairs... une déception doit savoir être accompagnée d’une satisfaction.... celle d’encore pouvoir vous lire. Bien à vous, tendrement, de qui vous savez.

    Répondre à ce message

  • > Enfance Trop... matisante

    14 septembre 2007 20:55, par pupuce
    Je ne suis pas sur que l’on est évolué...la preuve en regardant bambi j’ai encore une petite larme... Encore un article tout à fait a mon goût ! bravo

    Répondre à ce message

  • > Enfance Trop... matisante

    16 septembre 2007 12:26, par la blonde
    trop bien ton ariticle ca se gave !!

    Répondre à ce message

  • > Enfance Trop... matisante

    19 septembre 2007 17:45, par PISTACHE
    toujours autant de STYLE mlle LUCIANI !

    Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.