Sistoeurs

Accueil du site > Music > Dial

Dial

mardi 8 mai 2007, par Séverine Capeille

Ecouter Dial, ça veut dire partir sur les routes de la Soul, faire quelques arrêts sur les états de l’âme, perdre ses certitudes et chercher les lumières du blues, s’abandonner dans des danses lascives et frémir aux vibrations des guitares électriques. C’est une douceur énergique. Un mélange déroutant et sympathique. Et le chanteur est à l’image de sa musique. Quand on le rencontre, la sincérité de son sourire illumine les conversations, sa générosité vous porte vers de magnifiques horizons.

Visitez Le site de Dial

Production : Kavall Records (Hip Hop / Reggae / R&B)


Cet héritier de James Brown et Otis Redding a de l’énergie à revendre. Il joue avec les rythmes et vous emporte dans son univers en deux temps trois mouvements. Il chante, il chorégraphie la vie et les sentiments. Qu’il évoque une femme qui a le cœur brisé par une histoire d’amour (dans la chanson « Do not let the pass ») ou qu’il fasse rire l’assistance en évoquant les machos (dans la chanson « Patati patata »), Dial fait danser les émotions. En anglais ou en français, dans une parfaite maîtrise des deux langues, il peint les grandes douleurs et les petits riens. Il vous invite à regarder différemment le quotidien, à rêver (« Je rêve ») à l’unisson.

Dial enchaîne, avec ses sept musiciens et ses deux choristes, les concerts et les animations. Sur scène, il peut exprimer toute la force de sa personnalité. Devant dix mille personnes ou face au petit groupe des handicapés moteurs du foyer Floucault à Meaux (son fidèle rendez-vous depuis cinq ans), Dial se révèle. Il se déchaîne. Sa générosité explose en notes éparses et scintillantes. Sa passion vous emporte comme une feuille frissonnante. Elle vous fait traverser les rythmes épurés et les percussions. Elle vous soulève, vous fait tourbillonner entre les rocks frénétiques et les refrains des chansons.

L’album soul rock de Dial sortira d’ici la fin de l’année. En attendant, vous pouvez voir l’artiste en concert :

- Le 21 juin à Ris Orangis (91), une scène externe pour la fête de la musique.

- Le 4 juillet à la mairie du troisième arrondissement de Paris, pour un festival en scène externe.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.