Sistoeurs

Accueil du site > Humeurs > Françaises, Français... Je vous ai compris...Vieille comptine remixée au (...)

Françaises, Français... Je vous ai compris...Vieille comptine remixée au goût du jour

mercredi 16 novembre 2005, par Franca Maï

Vous êtes un peuple majoritaire, viscéralement râleur et frileux.

Alors je vous livre des caméras de surveillance à profusion et plus de 1800 « robocops » neufs et rutilants pour aller mater vos enfants qui hurlent leur désespoir dans les banlieues poubelles et que nous nommerons confortablement délinquants pour plus de commodité et de compréhension universelle.

Vous ne supportez pas la misère engrangée à vos portes, elle fait désordre et elle vous renvoie aux images du tiers-monde. La pauvreté est toujours plus compréhensive ailleurs. Surtout au soleil et à distance.

Vous ne supportez plus la vue de ce spectacle nihiliste engendré par les carences d’une société mercantile, alors je me déleste de vos quelques gênes éthiques et vous offre le couvre-feu prolongé à souhait. Capote efficace pour stopper la prolifération de germes insurrectionnels non contrôlés en vous assurant une tranquillité muséographique et grabataire.

Vous tremblez dans vos chaumières -balisées par les crédits ou les héritages- face à la haine ingrate de cette sous population anormalement à cran et fortement attirée par les allumettes. Je vous offre la violence légale et vous autorise la création de « milices citoyennes et républicaines » pour débusquer les fauves et nous les livrer. Vous êtes également un peuple féru de divertissements. Le jeu du chat et de la souris vous change de l’anxiolytique télévisuel et vous autorise de nouvelles amitiés viriles. Sans permis de chasse.

Vous ne supportez ni le mélange ethnique, ni la langue chantante et imagée accouchée. Ce nouveau dialecte perturbe vos oreilles précieuses. Après tout la fête de la musique est tolérée un jour par an et cette entorse est amplement suffisante.

Le travail demande du sérieux, de la rigueur et un langage châtié.

Françaises, Français lorsque vous ne resterez plus qu’entre gens de bonne compagnie, je m’évertuerai à vous titiller avec d’autres lois et interdits corsés pour que vous vous auto détruisiez car voyez-vous, l’ennui est ma hantise et mon fardeau.

Défricher me tétanise. Je préfère colorier le modèle des réputés puissants.

Je ne connais que le bâton pour faire avancer les ânes.

Françaises, Français le monde vous regarde. Soyez à la hauteur des dividendes attendus.

La France fait un chèque en blanc au tout sécuritaire. Par paresse et en apnée. Avec votre bénédiction. Merci. Vous avez d’ores et déjà voté pour moi.

Ne venez pas vous plaindre après...

Répondre à cet article

1 Message

  • Et les robocops de la "zone d’insécurité" se délectent par avance de l’autorisation faîte à leur matraque de placer le coup là où çà fait le plus mal ! Quand le problème devient visible rien ne vaut le balai et la crosse pour masquer ce qui gêne...Mais que font les gauches ? Elles blablattent et tergiverssent sur des motions fourre touts qui sentent tellement la France d’avant 70 et la défaite grandeur magistrale aux prochaînes "parades". Bref, on se marre bien au pays des fromages et c’est pas demain la veille que la raison et la justice brillera sur les murs de nos villes enfin apaisée par l’application pure et simple de cette putain de devise...Mais si vous la connaissez mais n’en comprenez pas le sens premier. Il y a des jours où l’allumette rassure, non ?

    Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.