Sistoeurs

Accueil du site > Anor mâle > Violences conjugales : le tabou du cri ultime > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Violences conjugales : le tabou du cri ultime

    12 octobre 2004, par Franca Maï
    Des gorges ensanglantées, des corps lacérés de coups de couteau, des visages explosés par des armes à feu, des rapports sexuels imposés, des rétines révulsées par le point d’interrogation final : Pourquoi ?
    Une femme, tous les deux jours, cet été, est morte suite à des violences conjugales. 29 meutres. Ca se passe en France, peut-être dans votre voisinage, peut-être même chez vous.
    Le leitmotiv : la rupture. Ces femmes souhaitaient pour la plupart se séparer de leur conjoint. Elles (...)

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Newsletter | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | SPIP
Les articles sont publiés sous licence Creative Commons.
Ils sont à votre disposition, veillez à mentionner l'auteur et le site émetteur.